L’épilation définitive par le laser

 

anti-poil laserL’épilation par laser repose sur la destruction du pigment des poils que l’on appelle la mélanine. En chauffant la mélanine située à la racine du poil, le laser brûle la racine du poil. Le laser produit un faisceau de lumière absorbé par les points sombres, les poils en l’occurrence noirs. Ce qui ne convient pas aux personnes blondes ou rousses car les poils trop clairs n’arrêtent pas le faisceau. Ce procédé mis au point il y a une dizaine d’années est efficace surtout sur les poils foncés et ceux en phase de pousse.

Un résultat impressionnant

Après quelques séances de laser, il est garanti un résultat définitif impressionnant. On remarque que  80% des poils ne repoussent plus. Il est nécessaire d’effectuer plusieurs séances au même endroit  pour l’obtention d’un résultat assuré. Espacer les séances de laser de 3 à 8 semaines permet au poil de se mettre en phase de pousse. Les risques majeurs de l’épilation laser sont la brûlure cutanée et la douleur.

La technologie IPEEL

Pour éviter les sensations douloureuses après l’épilation laser, on rencontre une nouvelle technologie innovante. La technologie Ipeel qui permet un système exclusif de « permanent pulse » (pulsation permanente) qui associe des tirs dynamiques en mouvement et qui donne un balayage en continu sur la peau. Ce taux élevé de répétitions de pulses à une puissance modérée permet d’éviter toute sensation de douleur. Cette technologie est associée à une technique de refroidissement de contact intégré qui rend l’épilation complètement indolore. On constate un gain de temps avec ce laser ultra-rapide car la durée de traitement est réduite à moitié par rapport au laser traditionnel. La technique d’épilation au laser présente des avantages tels que l’efficacité, la rapidité et le coût moins onéreux comparé à l’épilation électrique. La pratique de cette technique est soumise à l’autorisation d’un médecin spécialiste.

Le métier d’installateur téléphonique.

Le plus grand évènement qui a marquée l’histoire de l’humanité fût la création du téléphone, un appareil fascinant qui permet de se communiquer instantanément avec quelqu’un qui se trouve au bout du monde. Avec l’évolution constante de la technologie, le téléphone n’utilise plus aujourd’hui des câbles de liaison, ce qui est le cas des téléphones mobiles. Néanmoins, les entreprise ont préférer garder l’utilisation des téléphone câblés pour de multiples raisons professionnelles. Particuliers ou entreprises, il vous faut un installateur téléphonique pour disposer d’un téléphone fixe dans vos locaux.

A quoi consiste le métier d’installateur téléphoniqueshutterstock_56982949 ?

Un installateur téléphonique est un agent d’une entreprise de téléphonie qui est envoyé dans les locaux des entreprises clients. Pour pouvoir effectuer son travail, il doit être capable d’assurer la maintenance et le câblage des réseaux de téléphonie. Un installateur téléphonique, comme son nom l’indique, a donc d’autres préoccupations que d’installer les câbles. Il est aussi le technicien de maintenance des réseaux. Soulignons que les entreprises se fient à leurs systèmes de communications pour garder le contact avec leurs clients et leurs fournisseurs, ce qui justifie l’indispensabilité des installateurs techniciens. Ces derniers sont aptes à intervenir à tout moment dans votre bureau pour effectuer des éventuelles réparations. Il n’est plus nécessaire de s’inquiéter de la qualité de votre communication téléphonique, fiez vous à la compétence des installateurs téléphonique.

Le câblage des réseaux téléphonique.

Les entreprises qui exercent les activités de « centre d’appels » sont les principaux clients qui ont besoins d’un grand système de câblages de réseaux téléphonique. Le câblage effectué par les installateurs téléphonique répondra aux besoins des entreprises clients en conformité avec les normes en vigueur. Aujourd’hui, les câbles en cuivre sont remplacés par la technologie du câble fibre optique pour faciliter la transmission des signaux numériques. Quelle que soit votre panne ou votre besoin d’améliorer et d’étendre vos réseaux téléphoniques, contactez les professionnels et les installateurs téléphoniques interviendront dans vos locaux dans un court délai.

Faites confiance à votre récupérateur pour les huiles usagées

ramassage huilesVous êtes à la recherche d’un professionnel de ramassage huiles et d’élimination de vos lubrifiants usagées ? Il existe des entreprises spécialisées dans ce domaine, qui vous apportent leurs services et tout leur savoir-faire pour toute récupération des déchets liquides sur les départements agréés. Elles proposent également des lubrifiants neufs de qualité pour reprendre la route en toute sérénité.

Huile claire ou huile noire, chacune sa destination

Pour faciliter le travail des collecteurs de déchet liquide, il est recommandé aux utilisateurs d’huiles de ne pas mélanger les huiles usagées avec d’autres produits comme le PCB, l’eau ou encore des solvants. Pour certaines entreprises, la collecte des huiles noires est gratuite à partir d’un certain litrage. Il faudra également songer à séparer les huiles noires (huiles automobile) des huiles claires (huiles industrielles). En effet, ces deux types d’huile suivent des circuits de traitement différents. Les huiles d’origine industrielle sont relativement peu détériorées en cours d’utilisation, et peuvent donc être régénérées par des techniques de purification (filtrage, centrifugation ou les deux). En revanches, les huiles noires proviennent principalement de la lubrification des moteurs automobile. Elles sont soumises à des conditions thermiques et mécaniques très sévères, et ne seront plus aptes à être recyclées. Elles doivent être donc incinérées.

Un système de stockage pour faciliter la collecte

Selon les normes en vigueur, toute entreprise ou particulier qui utilise des lubrifiants, des huiles industrielles et des huiles automobile, doit mettre en place un propre système de récupération et de stockage de ces déchets liquides avant sa collecte. Par ailleurs, tout détenteur d’huiles usagées a pour obligation de les remettre à un ramasseur agréé, au risque d’assurer lui-même le transport vers un centre d’élimination ou de recyclage agréé. Le système de stockage sera accessible à un pompage par un camion-citerne de l’entreprise collectrice. Cette dernière pourra effectuer des prélèvements de plusieurs échantillons, qui s’adresseront au producteur et au détenteur. Ce prélèvement sera assorti d’un contrôle pour assurer la traçabilité du produit et sa conformité.

Des pavés pour le jardin

Généralement en pierre ou en béton, le pavé uni est utilisé pour revêtir une allée dans le jardin pour un effet décoratif mais aussi pour assurer l’imperméabilité du sol à l’eau. On les retrouve également constituant encore des anciennes routes, conservées afin de garder une part de l’histoire, comme dans le cas de certaines rues piétonnes. De nos shutterstock_74564647jours, les pavés les plus usités sont ceux dits autobloquants. Ce système de pavage assure la stabilité des éléments même s’ils sont placés sur une pente. La pose des pavés est la même peu importe le type adopté.

Comment poser des pavés unis ?

Effectuer la pose de pavé uni nécessite qu’on suive des étapes de façon ordonnée. On ne peut ni passer outre ni les inverser si on veut assurer la pérennité de l’installation. Les travaux relatifs à la pose des pavés requièrent l’utilisation des engins plus ou moins lourds. S’adresser à des professionnels serait ainsi approprié. La première étape préalable à la mise en place consiste à délimiter l’espace où on apposera le pavé. Ensuite, à l’aide d’un excavateur, creuser à une profondeur d’environ 40 cm sur toute la surface de pose. Ceci demande l’étude du type de sol et l’utilisation future de la surface à paver. La zone creusée sera par la suite recouvert de gravier et de pierre concassée, dont le compactage sera nécessaire pour avoir une surface unie. Cette étape sera facilitée par la mise en place d’une ficelle tendue pour marquer la hauteur finale de la portion de route ou du jardin à paver. Enfin, toutes ces étapes préparatoires réalisées, on peut passer à la pose suivant un plan défini. Pour joindre les pavés entre eux, on utilise du sable stabilisant.

 Entretenir les pavés

En vue d’entretenir le pavé uni, il est utile de suivre des règles afin d’éviter d’altérer l’installation. Pour ôter la poussière et les éventuels végétaux qui peuvent faire irruption, on nettoie le pavé à l’aide de balai et le brosser avec un détergent destiné à cette utilisation. L’emploi d’un nettoyeur à haute pression n’est pas recommandé vu que cela entraînera d’enlever la jointure.

Ouvrage d’art : pour plus d’accès

Un ouvrage d’arshutterstock_108982223t consiste à l’ensemble des travaux de construction tendant à la mise en place des voies de communication telles que les viaducs, les tunnels, les barrages,… Un professionnel de l’ouvrage d’art assure également l’entretien de ces monuments  afin de les préserver contre toute dégradation causée par les éléments qui les entourent : l’eau et la terre. Les réalisations en matière d’ouvrage d’art peuvent être terrestres, maritimes ou fluviales, voire même en montagne.

 La construction de pont

Le pont, qu’il soit fait en acier, en bois, ou en pierre constitue une construction dans le domaine de l’ouvrage d’art. Il sert de système de communication reliant deux côtés d’une route séparés par un obstacle. Il peut être destiné au passage des personnes, des voitures et des trains. La forme adoptée pour le montage d’un pont dépend du style envisagé et de la morphologie du terrain, de son utilité et des charges qu’il va supporter. Ainsi, on distingue les ponts en poutre, en arc, ceux suspendus, en voûtes ou à haubans. Avant la construction d’un pont, on doit prendre en compte plusieurs conditions telles que la situation topographique du lieu d’implantation, l’environnement autour (la présence d’eau : rivière, cours d’eau, fleuve,…) Ces examens préalables sont nécessaires pour éviter des éventuels sinistres. Pour des travaux d’envergure relatifs à des travaux en génie civil, et liés à l’urbanisme, l’appel à des spécialistes n’est plus une nécessité mais s’avère être la condition de réalisation.

 Confier les travaux à une entreprise d’ouvrage d’art

De nombreuses entreprises se lancent dans la réalisation des ouvrages d’art. Elles œuvrent dès la conception du projet, dans l’accomplissement des diverses études jusqu’à la réalisation. Le savoir-faire des ingénieurs et de leurs équipes assureront la qualité du travail. Quant à sa pérennité, une bonne élaboration, des analyses préalables bien établies et des entretiens systématiques permettront l’atteinte d’un tel objectif d’état. Parmi cette multitude, il serait donc approprié de se tourner vers des entreprises certifiées et connues pour l’exécution de tels travaux.

Un élévateur, pour faciliter les travaux en hauteur

elevateur

Un élévateur est un appareil de levage, qui peut soulever de lourdes charges. Ainsi, pour des travaux en hauteur, il est plus qu’indispensable pour disposer des marchandises et similaires. Dans les travaux de construction, il sert aux professionnels pour atteindre les hauteurs avec aisance. Plusieurs professionnels le proposent sur le marché et les marques et les types se déclinent à l’infini. Cependant, l’alternative à l’achat d’un élévateur est la location. Louer, par souci d’économie sur le budget ou pour une utilisation temporaire. Mais on peut aussi pratiquer la location d’un élévateur pour d’autres multiples raisons.

La location d’un élévateur, à un prix très abordable

Contre tout préjugé, la location d’un élévateur se fait à une somme très minime. A la journée, en semaine ou pour une plus longue durée, toutes les formules sont proposées par les professionnels du secteur de la location d’élévateurs. On peut se renseigner auprès d’eux pour voir la disponibilité des élévateurs et leurs caractéristiques. Même si le prix de location est très attractif, il ne faut pas oublier les autres détails, comme la proximité de l’agence de location par rapport au lieu où on va l’utiliser. D’autres critères sont aussi très essentiels, tels que la qualité de l’élévateur.

La location d’un élévateur, pour un matériel de toute confiance

Ce qui est rassurant dans le contrat de location d’un élévateur, c’est qu’on est sûr de disposer d’un matériel qui répond aux exigences des normes. On est serein d’utiliser un matériel qui ne risque pas de causer des ennuis pendant son utilisation. Tout cela, car les prestataires de location veillent à une vérification, un entretien périodique et un renouvellement de son parc. Concurrence oblige, il n’est pas à la traîne des dernières nouveautés en la matière. Il se doit aussi de proposer une large gamme de matériels, pour un grand choix et pour se démarquer des autres agences de location d’élévateurs. Habituellement, les élévateurs ne sont qu’une partie de ce que le prestataire fait louer, il a à proposer d’autres matériels de tout usage.

La construction d’une piscine

S’offrir une piscine, c’est souvent un rêve. Avant de se lancer dans le projet de piscine, il est important de bien penser sa construction, de mettre à niveau toute sa conception dans les moindres détails. Il en va de l’efficacité et de la qualité de la piscine. C’est toujours reposant de confier ce travail entre les mains des professionnels. Et celui-ci doit être répertorié à la fédération des Professionnels de la Piscine (FPP).

shutterstock_11865661-1367701218Bientôt une piscine dans votre jardin !

Le moment idéal de faire construire sa piscine est l’hiver, afin de d’aménager la piscine pendant le printemps et en profiter dès l’arrivée de l’été. Si les travaux prennent du retard, il est préférable de laisser un peu de marge. La piscine doit être au soleil à l’abri du vent et pas trop près des arbres. La construction demande une quinzaine de jours au minimum. La pose du pool house ou l’aménagement de la plage demanderont également du temps. Avec un peu d’imagination, il est possible de construire une piscine avec de nouveaux équipements qui n’existaient pas il y a certains moments.

Les différents types de piscine

Le choix du type de la piscine dépend de l’espace dans le jardin. La piscine peut être ronde, ovale ou rectangulaire. Si le propriétaire dispose d’une espace étroite, l’achat d’une piscine pourra lui avérer très avantageux. Le premier élément à déterminé est de savoir si l’on désir une piscine hors-sol ou une piscine creusée. Pour le côté pratique de l’installation, on peut penser aux piscines hors sol. Celles-ci sont économiques et permettent de profiter de tous les avantages d’une piscine. Pour une piscine plus luxueuse et de d’avantage de confort, la piscine creusée est la première option. Sa construction est plus complexe et nécessite d’être confiée à des pros.

Les tôleries industrielles

La tôlerie est naît pendant la fabrication de la tôle dans les aciéries. C’est une opération qui consiste à transformer l’acier, l’aluminium et l’inox en feuilles, c’est-à-dire la transformation de ces matériaux en plaques minces. Elle s’effectue généralement par découpage laser, par pliage ou par poinçonnage. Le système est effectué par des machines robotisées qui assure les travaux les plus répétitifs pour un résultat optimum tant sur la productivité que sur la qualité.

La machine poinçonnageshutterstock_1941755-1359493235

Celle-ci consiste à laisser une marque plus par déformation que par enlèvement de matière. La machine poinçonnage est généralement utilisée pour découper un matériau à faible épaisseur à l’aide d’un poinçon et d’une matrice. Dans ce cas, la partie de matière enlevée est appelée débouchure. Dans les tôleries industrielles, c’est le moyen le plus performant pour découper les tôles avec une parfaite précision. Il existe également une combinaison de la machine poinçonnage et la technologie laser. C’est une machine qui offre les avantages de deux types de travail de la tôle. Grâce à cette technique de combinaison, la possibilité inédite en matière de productivité et de flexibilité dans le travail des métaux est assurée.

La tôle et ses diverses utilisations

La tôle est inventée par H. R. Palmer en 1829. La tôle plane trouve plusieurs applications après façonnage. Très tôt, elle est utilisée dans le bâtiment comme produit de couverture. Elle peut être également utilisée pour concevoir des mobiliers métalliques ou des appareils de chauffage. Dans l’univers de l’automobile, elle sert de carrosserie. Dans ce cas son état est rigoureusement contrôlé tout au long du processus. Pour les pièces arrondies en tôle cintrée puis soudée, elles servent à fabriquer des matériels comme des tuyaux ou des bouteilles de gaz.

Pourquoi un outillage professionnel de qualité ?

Quand on parle matériel et d’outillage, la première chose qui nous vient à l’esprit concerne le travail du bois ou du métal. Cependant, quelle que soit la profession que nous exerçons, il nous faut toujours le matériel qui correspond à notre activité. Et les outillages concernent tout aussi bien le travail des métaux et du bois, que celui de la terre.

Les risques matériels !shutterstock_83313328

Pour tout matériel que l’on acquiert dans le cadre de notre profession, il faut qu’il allie qualité et prix. Le matériel professionnel pour le travail du bois doit répondre à un certain nombre de critères. L’un de ces critères concerne l’échauffement de la partie en contact avec le bois. À titre d’illustration, lors du frottement de la lame d’une scie circulaire avec le bois, celle-ci ne doit pas dépasser les 600 °C, sinon, le bois risque de s’enflammer et la scie risque de se déformer. Pour éviter cela, une lame de scie doit être bien tranchante et la dentelure assez espacée pour ne pas communiquer facilement sa chaleur. De plus, le choix du matériel trouve toute son importance en termes de longévité d’équipement. Par exemple, si l’on a choisi des plaquettes de remplacement de mauvaise qualité pour notre scie circulaire, elle risque de ne pas fournir la même qualité de travail. Si elles ne sont pas assez tranchantes, elles risquent de fatiguer rapidement le rotor de la scie, et bientôt c’est toute la scie qui se trouvera bonne à jeter.

Le facteur humain !

La qualité est primordiale pour tout ce qui concerne les matériels professionnels. Ceci est vrai pour le travail des métaux et du bois, mais qu’en est-il pour le cas du matériel agricole ? On doit choisir avec soin les machines agricoles que l’on va utiliser dans notre profession, si l’on travaille dans l’agriculture. De récentes études ont démontré que les vibrations de ces machines entraîneraient de nombreux troubles pour la santé du conducteur. Ces troubles s’expliquent par la vibration des vertèbres, des organes et des liquides de l’oreille interne, créant ainsi des troubles vertébraux, digestifs, d’équilibre et visuels. D’où l’importance du choix de machines de qualité, qui produisent moins de vibrations.

La literie laine, une literie naturelle

Quand les consommateurs veulent disposer d’un matelas à suspension, ils possèdent différentes options : le latex, le ressort, l’eau, la mousse ou la laine. Cependant, la majorité des clients optent pour un matelas en laine. Selon une étude effectuée, un matelas en laine pour 2 personnes contient environ 22kg de laine. Or, si vous choisissez une literie en laine, vous devez savoir qu’il existe deux types de laine : la laine pure et la laine combinée à du latex. Cependant, l’utilisation du premier type de laine est conseillée à cause de sa durabilité et de sa facilité d’entretien.

Ce qu’il faut savoir sur la literie en laine

Lorsque vous optez pour une literie en laine, vous devez savoir qu’il existe plusieurs types de laine dont la pure laine de mouton et la laine de mouton. Certes, il y a également la laine pure et celle combinée, mais ces deux sortes de laine ne se rencontrent pas souvent pendant la fabrication de literie en laineshutterstock_64205929. Cependant, la pure laine de mouton et la laine de mouton ne possèdent pas la qualité de laine naturelle contrairement aux deux dernières gammes de laine. Toutefois, elles ne demandent pas d’entretien particulier, il suffit juste de l’aérer. Attention, la literie en laine ne se nettoie pas.  Néanmoins, elles possèdent toutes la capacité d’absorber la sueur, les sels, les impuretés et les odeurs.

Les types de matelas en laine

En général, on distingue le matelas 100% laine et celui mi-laine et mi-latex. Cependant, les confectionneurs ne fabriquent le matelas 100% laine que sur commande des clients. Pourtant, ce type de matelas possède une durabilité de 15 ans minimum et ne requiert pas d’entretien particulier. De ce fait, le prix de ce matelas n’est pas accessible à tous. Par contre, le second type de matelas en laine se rencontre souvent sur le marché.